Au secours ! Je suis multipotentielle et je me disperse trop !



Votre cerveau fonctionne non-stop ?

Vous avez 1000 idées par jour ?

Et vous rêver de trouver le bouton OFF ?

Bienvenue au club de ces frapadingues que sont les multipotentielles !

Aujourd'hui, je vais vous partager quelques petites astuces pour ne pas tomber en burn out cérébral.



1. Accepter son fonctionnement et mettre en place sa boîte à idées


Vous ne serez JAMAIS normo-pensante ! Ancrez-vous ça dans la tête et arrêtez de vous culpabiliser !

Alors que la majorité des personnes pensent en mode binaire, vous pensez en mode pluridirectionnelle. Votre vision est une vision que l'on appelle en entreprise "une vision hélicoptère" : vous voyez la situation d’en haut, en mode globale.

Alors que les autres pensent : « Je suis au point A, je vais au point B et je prends le chemin le plus court », vous, vous pensez : « Je suis au point A, je dois aller au point B et je vais analyser toutes les solutions envisageables pour y arriver en fonction de différents paramètres/scénarios/hypothèses ».

Ce qui vous éclate le plus en fait, votre véritable challenge de MP, n’est pas la destination mais comment vous aller y arriver. Rien ne vous excite plus que de trouver LA solution originale ! Et en plus, ce n’est même pas pour vous différencier ou vous mettre en valeur, non cela vous amuse tout simplement (et peut-être aussi parce que vous êtes perfectionniste...).

Reconnaître votre mode de fonctionnement de pensée, c’est faire un pas vers l’acceptation le jour où votre cerveau va (encore) s’emballer pour un nouveau centre d'intérêt et donc ... vous disperser.

Reconnaître ça, c’est pouvoir se dire : Oulà, je m’emballe encore là ! Je rentre en zone rouge de turbulences cérébrales et je dois freiner ce coco de Mr Brain.

Reconnaître ça, c’est tout simplement reconnaître que tout ce que vous aller penser, rêver ou imaginer fait partie de votre fonctionnement créatif ultra fécond, qu’il y aura des choses à prendre et d’autres à laisser… Bref, que vous aurez à faire le tri dans vos super idées surtout si le domaine concerné est professionnel.

Mais la différence, c’est que MAINTENANT vous le savez, votre vigilance va s’intensifier et votre clémence envers vous-même aussi.

Un rituel que j’ai mis en place pour faire de la place dans mon cerveau est la boîte à idées. Ce n'est pas l'idée la plus révolutionnaire qui soit mais ça m'a personnellement beaucoup aidée.


Au cours de la journée, j’ai évidemment plein d’idées qui me viennent. Dans mon bureau, en mangeant, en lisant… Ce que je fais maintenant quand je pense avoir trouvé l’idée du siècle, c’est de l’écrire sur un post it, je le plie en 4 et je le place dans un vase. Chaque mois, je consulte le contenu du vase. Je relis, je trie, je regroupe.

Agir de la sorte me permet :

  • D’accueillir mon idée et libérer mon cerveau pour continuer mon travail en cours

  • De laisser décanter cette idée (#jeréagispasàchaud)

  • De me débarrasser des idées qui me paraissent après-coup farfelues ou irréalisables

  • De mettre en évidence les thèmes qui reviennent le plus souvent (et qui sont donc très importants pour moi)



2. (Tenter de) Garder le FOCUS



​Oui, je sais : plus facile à dire qu’à faire !

Dans le secteur professionnel, c’est ce qui m’a le plus manqué. À chaque nouveau projet que je développais, je partais dans tous les sens ! J'entamais 10 choses en même temps et me dispersais constamment. J'étais vraiment en mode free style, impossible de garder le focus !

Et si je veux être tout à fait honnête, je comprends mes proches qui ont eu peur à certains moments, qui ont doutés de moi. J'étais sur tous les fronts sans jamais rien concrétiser au final…. car une autre idée m’avait déjà emmenée ailleurs…

Vous vous en êtes surement rendue compte par vous-même : c’est contre-productif et totalement inefficace. Apprendre à garder le focus est vraiment ce qui m’a permis de monter différents business bien structurés. Non seulement je les concrétisais mais je le faisais aussi dans des délais acceptables !

Un des ingrédients phare pour garder le focus est de décrypter votre FIL CONDUCTEUR. Le fil conducteur de votre vie c’est le lien qui existe entre tous vos centres d’intérêts, le lien avec votre mission de vie, le lien qui assure sens et cohérence au quotidien. J’en parlerai demain plus en détails mais en attendant sachez que décrypter ce fameux fil c’est :

  • Vous donner le moyen hyper efficace de désencombrer votre mental

  • Vous donner le moyen de faire le tri entre vos envies & idées

  • Savoir garder le focus sur le Quoi, le Quand, le Comment

  • Vous donner le moyen infaillible de faire des choix éclairés en fonction d’objectifs réfléchis

Le fil conducteur c’est ce qui remplace la fameuse vocation, celle après qui vous courez désespérément depuis des années mais qui n’existe PAS quand on est multipotentielle.

Quand j’ai découvert que mon fil conducteur était le Savoir et la Transmission au travers de l’écriture, j’ai pu choisir mes projets pro avec beaucoup plus de discernement. J’ai pu faire le tri entre ce qui relevait du plaisir et des hobbys, et ce qui relevait du travail et des projets viables.

Demain, je vous expliquerai comment mettre en lumière votre fil conducteur. Si vous vous prêtez sérieusement au jeu (#onariensansrien), alors vous pourrez faire la nique à votre côté dispersif et vous centrer sur votre vraie motivation profonde, votre réelle contribution au Monde.


Pour décrypter votre fil conducteur et réinventer votre vie en adéquation avec lui, je vous invite à lire mon "Multipotentialité & Vocation professionnelle, trouver sa voie avec la technique du fil conducteur"​ que vous trouverez ICI.



3. Apprendre à organiser ses journées de travail



Et oui, je sais : c’est pas forcément votre point fort…

J’ai connu aussi mais avec un peu d’entrainement et quelques habitudes ça peut changer.

Madame Curiosité tentera toujours de vous emmener ailleurs mais vous pourrez la recadrer de temps à autre.

Quand on pense organisation, on pense tout de suite à une montagne insurmontable… et une tonne de To do lists … Je ne sais pas vous mais les To do lists ont sur moi ce pouvoir désagréable d'augmenter mon niveau de frustration et de culpabilité ! On en vient jamais à bout !


Je ne vais pas ici vous vendre un processus complexe d’organisation, non. Je vais simplement vous demander de retenir ceci :

Il y a un temps pour chaque chose

Qu'on le veuille ou non, les journées font 24 heures et elles sont toujours trop courtes pour les MP multi passionnées. Sans cesse, nous avons l'impression de faire des choix parce que le temps nous manque pour tout faire. En réalité, vous n'êtes pas obligée de choisir ! Vous avez le droit d'assouvir toutes vos envies de MP mais chacune en son temps ! L'une APRÉS l'autre.


De "CHOISIR" vous passez à "PRIORITISER", c'est quand même beaucoup moins frustrant non ? Et bien, c'est la même chose dans l'organisation de vos journées professionnelles : il y a un temps défini pour chaque chose.

Voici ce que je vous propose concrètement :

  1. Définissez un planning de tâches en termes de THÉMATIQUE et de TEMPS

​​

Il a été prouvé que le niveau maximum de concentration (et donc de productivité) lorsque l'on réalise une tâche spécifique est atteint après seulement 20 minutes.

Ce qui veut dire concrètement que si vous êtes en train d’écrire un email et que l’on vous dérange pour vous brancher sur autre chose, votre concentration est interrompue. La conséquence est que lorsque vous reprendrez votre email, il y a de forte chance pour que vous ayez à vous recentrer parce que vous aurez été coupée dans votre élan. Il ne vous faudra pas 20 minutes pour savoir où vous en êtiez mais incontestablement vous aurez perdu du temps avec ces fameuses questions : J’en étais où ? Je faisais quoi ? C’était quoi mon idée en fait ?

Passer du coq à l’âne demande un effort permanent pour se reconcentrer, la perte d’énergie est considérable !

Niveau organisation, vous avez donc tout intérêt à regrouper vos tâches par thème: matinée emails, matinée comptabilité, après-midis appels téléphoniques, lundi écriture, mardi création, samedi consultations…

De plus, à chaque type de tâche, il y a également un temps incompressible pour la configuration de l’environnement de travail. Par exemple, préparer une vidéo demande de mettre en place tout un matériel (caméra, lumière, son…), il sera alors plus productif de regrouper les prises de caméra en un seul moment pour ne pas démonter/remonter le matériel chaque jour.

Si vous avez plusieurs jobs, j’imagine que vous galérez parfois pour définir votre planning. Je sais, j’ai connu aussi… Si vous avez des priorités à définir entre vos métiers/activités, je vous suggère de vous concentrer d’abord sur l’activité la plus rentable, celle qui paye les factures (#réalitédelavie). Etablissez donc votre planning en fonction de celle-ci.

Si vous n'avez pas de priorités parce que tous vos business marchent bien ou sont équivalents en termes de rentabilité, alors je vous suggère de suivre votre biorythme.

En général, les activités de création sont plus efficaces le matin et les activités plus pragmatiques le sont l’après-midi. Mais votre propre rythme peut différer. Faites des tests pendant 2 semaines et constatez vos préférences, vos pics de productivité.

Testez aussi différents horaires. Par exemple, j’ai pris l’habitude de travailler de 06h30 à 13h et je me laisse l’après-midi pour faire de l’activité physique, cuisiner, lire, siester, aller au potager….

Un horaire classique 09-17h avec pause à midi me frustrait car j’estimais ne pas avoir suffisamment de temps libre pour alimenter ma curiosité et mon besoin de liberté. En décalant ma journée, j’ai non seulement plus de temps pour rentabiliser ma journée (les MP ont souvent des journées chargées) mais j’ai aussi la satisfaction d’avoir fait mon temps de travail. Je laisse donc peu de place à la culpabilité et à la frustration.


Aller encore plus loin pour ne plus vous disperser, réussir à faire des choix et gérer votre temps précieux ? Rendez-vous ICI avec la formation FOCUS.


2. Soyez maître de vos réseaux sociaux

​​

A moins que ceux-ci ne soient de vrais outils de travail, quand vous travaillez, vous travaillez. Je sais c’est dur.

Mais si vous êtes honnête avec vous-même, les ¾ du temps quand vous consultez votre fil d'actualité, c’est que vous vous ennuyez au travail, dans une salle d’attente ou à la caisse du supermarché… En réalité, le réel bénéfice à suivre votre mur toutes les 2 minutes 30' est (très) mince….

Je suggère donc de couper vos notifications sonores et de limiter à 3-4 moments de 5-10 minutes dans la journée pour consulter vos réseaux. Le reste du temps, vous êtes sur la tâche en cours.

3. Limitez votre temps sur internet

​​

Internet c’est magique : tu cherches, tu trouves.

Et… tu t’éparpilles beaucoup aussi. Le petit nom de Internet, c’est Dispersion.

Donc, restez focus sur internet. Une fois que vous avez la réponse à votre question, arrêtez. Ne cherche pas encore un autre énième exemple ou conseil ou recette. Fixez-vous un temps ou un nombre de réponses à atteindre : une fois le temps écoulé ou les X réponses obtenues, stoppez tout !