Collaborer avec son monologue intérieur




"C'est impossible, dit la Fierté

C'est risqué, dit l'Expérience

C'est sans issue, dit la Raison

Essayons, murmure le Coeur"

(W. A. Ward)



Sachant que nos croyances définissent nos pensées et que nos pensées définissent nos actes, il est important de prendre soin de ces fameuses pensées.

Nous ne parlerons pas des croyances ici mais de notre discours intérieur et de l’importance de le reformuler en mode optimiste.


  • « J’ai raté ceci » devient « J’ai fait l’expérience de »

  • « Il faut que » devient « J’ai envie de »

  • « Je ne suis pas capable de » devient « Je vais tenter de »

  • « Je suis nulle dans ça » devient « Je ne sais pas faire ça mais j’ai d’autres talents »

  • « Ça va être difficile pour moi » devient « Je vais essayer et on verra. À l'impossible nul n'est tenu »

  • « C’est un problème » devient « c’est une donnée à prendre en compte »

  • « J’ai peu de chance de gagner » devient « 100% des gagnants ont tentés leur chance ! »


S’il est plus fastidieux de travailler sur nos croyances limitantes dont nous n’avons pas conscience (nous en avons toutes) ou sur nos croyances trop bien ancrées et ce depuis longtemps (il existe, par exemple, des croyances transgénérationnelles), il est tout à fait possible et assez facile de reformuler son discours intérieur. Et c’est déjà un FAMEUX pas !


Cela va être un peu ardu au départ et votre monologue intérieur ne va pas devenir 100% positif et optimiste dès demain mais chaque fois que vous vous surprenez à avoir une pensée limitante (je ne suis pas capable) ou maltraitante envers vous-même (je suis nulle) :

  • repérez le petit saboteur qui est en vous

  • trouvez-lui un petit nom

  • dédramatisez

  • reformulez avec hargne et conviction !



Je suis vraiment nulle, je vais pas y arriver

Allez ouste Caliméro ! Cesse de geindre !

Aujourd’hui, tu vas clôturer ce fichu dossier par la porte ou par la fenêtre et ça va être du lourd !



J’aurais pas dû faire ça comme ça, j’aurais pu mieux faire si...

Tiens, revoilà Miss Culpability…

Culpability tu me saoules, franchement c’est peut-être pas parfait mais j’ai fait de mon mieux et c’est déjà bien ! Dégage !


En reformulant votre monologue intérieur limitant de la sorte, vous pourriez même y prendre du plaisir, avoir l'impression de faire du théâtre, de la mise en scène. Pour les profils créatifs, c'est très amusant et efficace :-)


À quelle phrase assassine allez-vous, dès maintenant, tordre le cou ?