La Décoration consciente selon le Feng Shui occidental


Feng Shui bureau maison

(Article écrit pour la Magazine Bio Vif N°9)




Minimalisme, désencombrement, simplicité volontaire, sobriété heureuse, zéro déchet, home organising … Autant de termes qui reflètent l’importance de gérer nos possessions matérielles pour se sentir allégé et avoir l’esprit serein. La décoration de nos maisons ne fait pas exception. Reflet de notre état intérieur, elle se doit d’être conscientisée afin d’avoir un impact positif sur notre psyché et nous permettre d’aller de l’avant.




Qu’est-ce que la Décoration consciente ?



La Décoration consciente est l’acte de choisir délibérément sa décoration intérieure au-delà de l’aspect purement pratique ou esthétique. Basée sur le principe que notre psyché dialogue dans un va-et-vient constant avec nos aménagements, les objets que nous choisirons de poser dans chacune de nos pièces de vie impacteront de manière inconsciente nos pensées, nos humeurs, nos envies.


Bibelots, meubles, photos, vêtements, contenu de nos armoires… parlent de mémoires, de souvenirs, d’instants précis qui nous ramènent sans cesse à une situation bien précise, au passé, à notre histoire familiale, à des évènements marquants, à des us et coutumes qui colorent notre façon d’être et de faire sans que nous n’en n‘ayons conscience. Sachant cela nous devrions donc choisir avec soin ce que nous entoure au quotidien.




Le symbolisme, l’art d’entrer en contact avec l’âme de l’objet


Le symbolisme est l’ingrédient premier des rituels. Un rituel est comme une pause dans le temps, une pause dédicacée à une action bien précise.


En 30 ans, j’ai vu beaucoup de rituels disparaître de nos quotidiens : Noël et ses rituels qui disparaissent pour devenir une fête de plus en plus commerciale, la fête de la moisson qui honore la Terre qui nous nourrit, la fameuse transhumance dans nos armoires des vêtements d’hiver et des vêtements d’été qui signe le passage de l’hiver au renouveau du printemps, le « ménage du samedi » certes pas folichon mais qui assure un tri et un rangement régulier de nos possessions, la crémaillère qui instille notre énergie et celles de nos amis et famille à l’âme de la maison (oui oui les maisons ont une âme :-))…


Tous ces moments riches en symbolisme qui permettent de nous situer dans le temps, de se reconnecter à la Terre, qui nous rappellent que nous faisons partie d’un tout et qui inconsciemment nous rassurent.


En décoration consciente, j’utilise cette notion de symbolisme (symbolisme positif ou symbolisme négatif) pour aider à faire le tri dans les objets qui composent une habitation.


Cette notion de symbolisme peut également alimenter ce que j’appelle le rituel d’achat : Lorsque j’achète un nouvel objet, un nouveau vêtement, un cadeau pour une amie je me pose la question de leur symbolisme. En ai-je vraiment besoin ? Pourquoi ai-je envie d’acheter ceci maintenant ? Est-ce un moyen de compensation face à une frustration ? Quel est mon message pour ce cadeau ?


Ce faisant, mon achat devient beaucoup plus conscient et prend une autre saveur. Il a acquis une raison d’être, une mission, une date de naissance… il va vraiment jouer un rôle utile et/ou agréable dans ma vie.




Les symboliques négatives


En soi, aucun objet n’est doté d’une symbolique négative, c’est surtout la projection de notre psyché sur cet objet qui fera que celui-ci semble dégager une énergie négative à notre égard.


Pour parler plus simplement, un objet offert par une personne que nous n’apprécions pas dégagera un sentiment de malaise, de gêne, de rancœur, bref une énergie qui n’est pas des plus bénéfique (bien qu’elle puisse être un catalyseur de prise de conscience ce qui est à mon sens positif en soi si l’on est dans une démarche de développement personnel).


L’idée en décoration consciente sera donc de se débarrasser de cet objet qui ne nous porte pas vers le haut. J’en profite pour signaler que se débarrasser ne signifie pas jeter ! Sauf si l’objet est cassé ou défaillant, on préférera revendre ou donner.


Il existe différents type de symboliques négatives en Feng Shui occidental.


Les symboliques de mort : animaux empaillés, fleurs séchées, fruits pourris, représentations de nature morte, représentations gothiques…


Les photos de défunts sont ici une thématique très sensible et difficile à gérer en fonction de où la personne se situe dans son travail de deuil. Il n’y a aucune règle. Si l’on s’en sent capable, on préférera mettre les photos des défunts à un seul endroit (tel un autel) dans une pièce à usage personnelle (ex. le bureau) et qui n’est donc pas une pièce de vie commune (salon, cuisine, chambre…).


Les pièces de vie communes étant considérées en Feng Shui comme des zones sociales et donc partagées, on ‘impose’ pas ces photos à tous les membres de la famille et aux visiteurs, on évite de se remémorer et donc d’être sans cesse relié au passé ce qui peut empêcher d’aller de l’avant.



Les symboliques d’agressivité : les supports à couteaux sur le plan de travail de la cuisine, les cadeaux ‘qui piquent’ (cactus, bijou à pointe(s)…), les objets rouges vifs qui agressent la vue, les armes et objets de défense (pratiquants des arts martiaux, rangez donc votre matériel dans vos placards :-))…



Les symboliques de solitude : représentations de personnes seules et/ou tristes, le fameux clown triste, représentations hivernales tristes, les grandes coupes de fruit avec un seul raisin dedans, photos qui rappellent une période de votre vie où vous vous sentiez seule…


Je parle bien évidemment ici de la solitude triste et « subie » pas des moments de solitude que l’on pourrait rechercher pour se ressourcer ou méditer et qui sont profitables à notre bien-être.




Les symboliques positives

A contrario, les symboliques positives sont celles qui vous portent, qui vous boostent.


Les symboliques d’abondance : les coupes de fruits pleines de fruits frais, les murs remplis de photos qui rappellent des moments magiques, l’armoire à épices, le stock de conserves de légumes du jardin, une tirelire, les diplômes, les dessins des enfants sur le frigo …



Les symboliques de vie : les plantes en bonne santé, les bouquets de fleurs, les photos de naissance de bébé, les représentations des éléments naturels (eau, soleil, terre…), toute création artistique ou mieux : vos propres créations quelles qu’elles soient.



La décoration consciente est un outil formidable de gestion de nos possessions et de tri


Bien évidemment, les exemples donnés sont non exhaustifs. Il est évident que tout objet qui génère un sentiment de malaise sera idéalement écarté de votre décoration. Cela pourra nécessiter un travail intérieur préalable surtout si l’attachement émotionnel à cet objet est intense. Je pense notamment à tout ce qui concerne l’héritage familial (meubles, souvenirs, mode de pensée, façon de faire, croyances….) et qui représente un des points majeurs de blocage lors de mes expertises.


La décoration consciente insiste sur l’importance de s’entourer d’objets dont l’origine, le souvenir, l’histoire, la forme, l’utilité,… sont une porte d’accès vers la joie, la simplicité et l’apaisement mental tellement nécessaire à notre quotidien qui, telle l’entropie, peut vite devenir anarchique !


Après la lecture de cet article, je suis certaine que vous ne regarderez plus de la même façon ce cadeau qui vous gêne mais que vous gardez par loyauté familiale ou amicale, cette malheureuse plante souffrotante qui aurait tant besoin de soins, ces photos au mur que vous ne regardez plus….


Allez hop ! On s’y met et on commence le tri ?