Définir des objectifs à 10 ans, vraiment ?




Cela me fait toujours sourire quand je lis ça !

J’ai déjà du mal à savoir ce que je vais faire dans 48 heures, alors 10 ans !!


Planifier à si long terme relève pour moi du contrôle pur et dur. Étant en constante transformation, mes objectifs sont sans cesse réajustés pour coller au mieux à mes besoins, mes aspirations.


En tant que thérapeute et accompagnante, l’évolution personnelle est inévitable. Certains choix deviennent obsolètes ou ont tout simplement fait leur temps. C’est pour cela, je pense, que la majorité des mentores proposent souvent 2 types d’accompagnement. Le premier pour les débutantes, le second pour les plus avancées sur leur chemin d’accomplissement de soi.


Lorsque j’accompagne des femmes dans leur réorientation professionnelle avec la création de leur business, l’envie de changement est dominée par le mental et le pratico-pratique : suivre une certification, trouver le capital, louer un local, créer l’offre de services, définir les tarifs…


On est clairement dans la gestion de projets. Le challenge ici n’est pas de créer un super produit, le challenge c’est de changer de paradigme professionnel : passer du salariat à l’entreprenariat pour la majorité de ma clientèle.


Avec le second programme d’accompagnement pour les personnes plus aguerries, c’est une autre affaire. Là, on est dans le recadrage. La personne a sauté le pas et créé son business mais l’alignement n’est pas encore au RDV. Il y a comme un manque, une pièce du puzzle pas encore à la bonne place. C’est à ce moment que le pratico-pratique fait enfin place à quelque chose de plus profond.


Il est ici question de se reconnecter au corps, de décrypter les émotions, de déconstruire les croyances encore cachées qui paralysent la transformation ultime. On est plus dans le « faire » mais dans l’ « être ».


Et ce n’est pas une sinécure, il faut pouvoir se laisser atteindre pour conscientiser. C’est seulement lorsque l’on a atteint ce stade que l’on est en mesure de définir son produit ou service phare, ce que j’appelle son ‘offre signature’. Celle qui reflète vraiment qui l’on est, ce que l’on a vraiment à apporter à l’autre, ce que l’on est vraiment venu incarner. Et rien ne dit que cette offre signature n’évoluera pas encore, en même temps que, vous, vous évoluez.


Alors, les objectifs à 10ans, ça me parait utopique, voire dangereux si on s’enferme dans la case de l’objectif à « tout prix », drivé par le mental.


« Laisser une porte ouverte, c’est se donner la chance de découvrir l’insoupçonnable… »

Pour autant, cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas avoir de vision qui est autre chose.

La vision, c’est la tendance, le but ultime que l’on souhaite donner à sa vie selon le chemin que nous aurons choisi. Alors, détendez-vous avec les objectifs et les business plans !